CONSEIL 12 : ATTENTION AUX MAUVAISES GRAISSES

Publié le par Lyne



Vous le saviez peut-être déjà, il existe une distinction entre :

Les 'mauvaises' graisses, saturées et riches en acides gras saturés comme l'acide palmitique et les 'bonnes' graisses, insaturées et riches en acides gras insaturés comme l'acide alpha linolénique ou l'acide oléique.

Ces bonnes graisses, essentielles pour l'organisme, viennent pour 1/3 des aliments solides et pour 2/3 des huiles végatales (huile d'olive, d'arachide, de colza, de soja, de tournesol, de pépins de raison, de maïs et de noix) et autres margarines à tartiner.

D'ailleurs, mieux vaut utiliser les margarines plûtot que le beurre. Et pour cause : ce dernier est riche en acides gras saturés. Il est donc à éviter, au même titre que la crème fraîche, les fromages, les pâtés, les rillettes ou encore le lard. Mais c'est comme dans tout, ON PEUT EN MANGER MAIS SUREMENT PAS EN EXCES. On les accuse en effet d'augmenter le taux de mauvais cholestérol, de favoriser les maladies cardio-vasculaires (première cause de mortalité en France, avant le cancer et les accidents de la route) et même certains cancers.

On appelle le 'mauvais' cholestérol le LDL (Low Density Lipoproteins) : elles (les protéines) assurent la distribution du cholestérol à travers tout le corps. Ce sont les principales causes de dépôt excessif de cholestérol. Ainsi, lorsqu'ils sont altérés ou oxydés, ils s'accumulent sur place et forment des plaques qui bouchent les artères et qui s'appelle l'athérosclérose

Le 'bon' cholestérol est le HDL (High Density Lipoproteins) car elles permettent l'élimination le mauvais cholestérol en excès et elles sont bénéfiques à l'organisme.

Même en étant sportif, on peut fabriquer du mauvais cholestérol si on a une mauvaise alimentation, et encore plus si on reste sédentaire, alors de temps en temps, il faut regarder l'intérieur de notre corps par une prise de sang.


Pour plus de renseignements : http://www.bmsfrance.fr/



Publié dans SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article